• Bienvenue sur notre blog

    Bienvenue sur notre blog 

      Ce qui importe, ce n’est pas d’arriver, mais d’aller vers.

      Le but de ce blog est

    ......de partager notre voyage avec Marlène & Flora, elles auront bien sûr la place d'honneur dans notre coeur durant ce périple

      Bienvenue sur notre blogBienvenue sur notre blog

      Mais, aussi de rester en contact avec nos familles, nos amis et nos connaissances ...............

    .................. et éventuellement donner envie de realiser une telle aventure à l'un ou l'une d'entre vous !

     

     

      

     

  • Jeudi 20 / Vendredi 21.12.12

    Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues. (Joseph Kessel)

     On se réveille d’un long rêve, le commandant de bord nous annonce qu’on arrive à destination, nous atterrissons à ……Buenos Aires ….on récupère les motos et le voyage peut commencer ;-)

     Dis-moi Guy, on a vu terre de feu, Ushuaïa, el fin del mundo ….et le Grand Nord c’est comment ????

     Le plus beau voyage, c’est celui qu’on n’a pas encore fait. (Loick Peyron)

     Jeudi 20 / Vendredi 21.12.12

     

     


    1 commentaire
  •  Lundi Elisabeth nous récupère au bus pendant que Patrick nous a prépare, comme chaque jour passé ici, un délicieux repas. A partir de là, tout va très vite. On termine la préparation de la moto et des sacs qu’on déposera le lendemain à l’aéroport. Mardi 10h30 rendez-vous avec le transitaire pour l’exportation. La moto est sanglée sur une palette, ainsi que les valises, rien à voir avec les grosses caisses dans lesquelles elles sont arrivées. Après le contrôle douanier, le tout est emballé dans un film plastique. Mercredi nous nous rendons à capitale pour le paiement à l’agence et récupérer les papiers de transit. La moto partira samedi de Buenos Aires, via Londres, Paris où elle sera prise en charge par la navette camion de British Airways jusqu’à l’aéroport de Mulhouse /Bâle. On pourra la récupérer courant semaine prochaine. En parallèle, on fait les papiers de vente pour laisser ma moto en Argentine. Bref, il y a de quoi occuper nos dernières journées en paperasserie.

     


    1 commentaire
  • Jeudi 13 / Vendredi 14/ Samedi 15/ Dimanche 16.12.12

     Arrivé jeudi en début d’après-midi à destination, dix-huit heures de bus pfff !! même si le confort était TOP, on est bien content de pouvoir se dégourdir les jambes. Dépôt des bagages à l’hôtel et on file faire les réservations de bus pour aller voir les cascades. Une bonne journée est nécessaire pour faire la visite du côté argentin et une demi-journée côté brésilien. Le programme est établit pour les trois jours. Debout vendredi matin de bonnes heures afin de profiter du parc avant que la masse touristique arrive, conseil du lonely planet. Le lieu me fait étrangement penser à un parc d’attraction de l’autre côté du Rhin ….pour ce qui est de l’organisation sauf que là ….on va voir un des sites les plus époustouflants de la planète, classé par l’Unesco merveille du monde. Deux circuits, la partie supérieure et la partie inférieure, qui permettent de découvrir les chutes de plusieurs points de vue, avec à chaque fois des perspective différentes.  Un petit train nous emmène à travers une magnifique forêt tropicale puis nous dépose aux pieds des passerelles qui accèdent à la partie supérieure. Déjà le grondement des chutes arrive jusqu’à nous alors qui nous reste encore une bonne distance à parcourir à pied. Grâce aux passerelles nous franchissons les bras du rio Iguazu  et découvrons une faune et flore très riche, mais essentiellement de merveilleux papillons. Le grondement se fait de plus en plus fort puis après un dernier virage on arrive à la Garganta del diablo, la gorge du diable. Un rideau d’eau qui se jette de toute sa puissance dans un gouffre. WOUAHHH !! Grandiose, impressionnant !!! on est sans voix tant le spectacle est fascinant. Une plate-forme nous permet d’approcher de très près, le bruit impressionnant et la force de la chute nous enchante, on reste captivé par tant de beauté. Les cascades s’étendent sur plus de 2km, et on passe facilement la journée à monter, descendre passerelles et escaliers pour arriver au plus près de ces chutes, les unes plus belles que les autres. Et séquence frisson lorsque nous les avons approché en rafting. Moment inoubliable, du délire à l’état pur surtout lorsqu’on est à quelques mètres du point d’impacte de l’eau. Là, on est DANS la chute, les paquets d’eau nous tombent dessus comme dans une tempête au cap Horn. Plus aucune partie de notre corps n’est sec, trempé, dégoulinant des pieds à la tête….mais avec 30°C séchage rapide-;-) On vous passe les rencontres avec les jaguars, les pumas, les crocodiles, et autre bestioles que l’on est aurait dû voir dans le parc….d’après la pub. C’est quand même une autre dimension que les cascades du Hérisson ;-), les plus grandes que nous avions vu jusqu’à présent. Le lendemain, une grosse chaleur s’abat sur la ville, climat tropical, on est en nage au moindre mouvement. On profite un peu de la piscine pour nous rafraichir avant d’aller visiter le parc aux oiseaux dans l’après-midi. Heureusement qu’une bonne partie de la visite est dans la jungle sous une végétation bien épaisse qui nous procure beaucoup d’ombre, mais tout de même ces températures sont difficiles à supporter. Ce parc récupère les animaux blessés ou victimes de trafics....pour les soigner avant de les réintégrer dans leur milieu. C’est l’occasion pour nous de voir de très belles espèces de toucans, perroquets, et animaux divers. Ensuite un bus nous emmène au point des trois frontières, à l’endroit où le rio Iguazu se jette dans le Parana, 3 pays, le Paraguay, le Brésil et l’Argentine se font faces. Dimanche direction les cascades côté brésilien. Une demi-journée est largement suffisante, même si la visite n’a pas le charme du côté argentin, il est conseillé de voir les deux perspectives. En effet, de ce côté ci, on voit les chutes dans leur ensemble et les différents niveaux sont plus marqués. Les points de vue sont totalement différents, mais tout aussi intéressants. Mi-journée on retourne à l’hôtel récupérer nos bagages et prendre notre bus pour Buenos Aires en fin d’après-midi. A nouveau 15h de route pour le retour.


    2 commentaires
  • Dimanche 09 / Lundi 10 / Mardi 11 / Mercredi 12.12.12

    C’est un plaisir de rencontrer Patrick le mari à Elisabeth qu’on n’avait pas eu l’occasion de voir à notre arrivée. En fait Patrick travaille pour une boite française qui installe les réseaux d’eaux dans les pays nécessiteux. Il est actuellement en mission à Haïti et ce depuis 3ans, après avoir connu pas mal de pays d’Amérique central et d’Amérique du Sud. Jours après jours, il nous confie le récit d’une vie hors du commun. Des soirées captivantes dans le jardin à profiter de l’air frais de la nuit. Même si c’est indécent, je vous rappelle qu’ici il fait 30°C dans la journée, un temps qu’on dit caniculaire chez nous. Et c’est bien après 22h qu’on peut passer à table, pour déguster les bons petits plats qu’il nous prépare. Car dans ces moments de repos il adore cuisiner, et passer du temps à discuter entre amis autour d’un bon verre. Mardi soir, il nous prépare un cochon de lait dans la parrilla. Quatre heures de cuisine ont été nécessaires,  arroser la bête avec patience au jus de citron et surveiller la cuisson. Et autant en faire profiter les amis des amis ;-) donc très vite on se retrouve bien nombreux autour de la table. Mercredi matin, enfin nous pouvons voir Sandra de Dakar Moto pour organiser le retour de la moto à Guy. Tout va très vite, elle nous explique le déroulement et nous organise la réservation pour un fret aérien la semaine prochaine. Il faudra déposer mardi prochain la moto à l’aéroport pour la palettisation et mercredi finaliser les documents. Au retour, on prend nos tickets de bus pour le soir même à destination de Puerto Iguazu. On profite une dernière fois de la piscine avant de filer au Terminal pour prendre notre bus à 19h. Plus de quinze heures de route sont nécessaires, on arrive finalement jeudi dans l’après-midi. Ce sont des bus à deux niveaux, mais au total pas plus d’une quarantaine de voyageurs. En effet, très grand confort, nous sommes installés dans des sièges que l’on peut transformer en couchette pour la nuit, dîner et petit-déjeuner sont servis en roulant comme dans les avions mais …….en classe bisness. Durant notre périple, chaque jour nous avons eu l’occasion de croiser ces paquebots de la route qui filaient rapidement aux quatre coins de l’Amérique du Sud. Ce moyen de transport remplace les trains qui sont très rares dans ces pays.

     


    2 commentaires
  • Vendredi 07 / Samedi 08.12.12

    Contraste et Couleurs

     Le voyage touche à sa fin. Mais la fin est un objectif, pas une catastrophe. (George Sand)

     

     Ca  y est la boucle est bouclée ;-) de retour à Buenos Aires. Les kilomètres sur les panneaux indicateurs défilent étrangement vites. On s’imprègne de ces derniers moments à moto, vendredi 900km, et samedi 700km, sur une route très empruntée mais avec toujours autant de plaisir. Au fur et à mesure qu’on approche de la capitale, la circulation augmente, on retrouve le stress des grandes villes.  Tout va très vite, le GPS nous emmène chez nos hôtes, Elisabeth et Patrick. Un film  défile devant nos yeux, on se revoit 4 mois plus tôt, prendre la route pour le début de notre voyage. Les larmes coulent sous le casque, une boule dans la gorge, l’émotion est forte . Comme un enfant sur un manège, les yeux pétillants il vit intensément chaque seconde de ces instants, quand tout à coup …… tout s’arrête,….. et là il ne comprend pas, d’abord un regard étonné et ensuite avec un beau sourire il dit : encore ! On a juste envie de remettre une pièce pour que le manège continu.

    Vous pouvez faire vos dons sur le N° de compte 999888777 si vous voulez continuer à suivre nos aventures. Le temps de rentrer à Oberlarg, de profiter de nos filles ………….et on donne une suite à ce récit J 

     Là il nous faut rentrer, les gens qu’on aime ; nos filles, la famille et nos amis nous attendent avec grande impatience. Mais avant ça, organiser le retour de(s) moto(s), et partir voir une des grandes merveilles au monde ; les chutes d’Iguazu. Les routards rencontrés sur la route ou les argentins qui nous interrogent sur notre voyage, nous disent tous qu’elles sont immanquables, à voir absolument. Parait-il que les larmes nous montent aux yeux en les voyants. Nous allons donc voir par nous même si tout cela est vrai ;-)

     Pas d’arrêt photo durant ces 2jours, seulement une bonne nuit dans une estancia, Guy a immortalisé cette soirée par un bon bain dans la piscine.

    Nous retrouvons la gentillesse de nos hôtes Elisabeth et Patrick, qui, par une soirée bien arrosée et à parler voyage, ont su nous remonter le moral. Et c’est à 4h du mat, la bouteille de rhume bien vidée, que nous nous retrouvons notre lit.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique