• Dimanche 10.09.12

    Dimanche 10.09.12

     

    Après un col à 4300m, on est resté au niveau de la puna durant toute la journée, c-à-d à une altitude de 3500m environ. Après Susques les paysages changent, déjà les premières dunes du désert d’Atacama et au loin les volcans enneigées. A chaque station on complète les pleins, elles sont de plus en plus rares et pas sûr d’être ravitaillés. On souffre de moins en moins des problèmes liés à l’altitude juste un peu d’essoufflement lors des manœuvres avec les motos. Nous consommons beaucoup de té coca et té maté, ainsi que l’herbe a coca, super efficace pour l’instant. Les maux de tête sont plus dus au vent qui nous fouette violement qu’à l’altitude. En effet les cervicales sont mises à l’épreuve, toujours sous tension pour résister aux bourrasques. Le plus impressionnant c’est de voir des monstres d’aciers dans le retro qui se rapprochent inévitablement car face au vent notre vitesse est réduite, 60km/h max. Les dépassements de ces  mastodontes nous balayent sur le bas côté, et  y a intérêt de bien tenir sa machine. En plus surgit sans crier gare, les guanacos, les chèvres, les ânes et lamas en libertés. Evidemment au bord de route bien souvent on voit un de ces animaux renversé par ces camions.  Ca fait du monde à gérer en roulant. Mais malgré cela, cette immensité nous donne le vertige lorsqu’on se retrouve seul sur la route, une impression bizarre de petitesse face à la nature. Sur le salar on rencontre 3 motards brésiliens qui font un voyage via Chili, Pérou. Susques est un petit village andin typique, une route et des petites maisons en briques marrons de chaque côté, une très ancienne église, un poste de police et une école. Comme chaque dimanche, peu de monde dans les rues, ils sont tous au terrain de foot, sport sacré dans le pays. Arrêt pour la nuit dans un hostal très fréquenté par les employés de la mine qui se trouve à 130km du village. On a la surprise aussi de voir a travers les autocollants que c’est également le lieu d’hébergement pour les nombreux moto-tours et rallyes sud américains. D’ailleurs un gros groupe de BMW GS va passer la nuit avec nous, des allemands, suisses et australiens. Ils nous snobent un peu avec leur grosse machine, assistance 4x4.OUAH !  Un vent glacial venu d’Europe et dont nous avions perdu l’habitude. Du coup, comme d’hab. on se fait amis avec la patronne et les employés. Ce qui nous donne le droit à des petites attentions supplémentaires. On a appris cette façon de faire avec Mick à  Gressoney ;-)    

     En attendant on était les prem’s à la douche chaude et le flan a été réservé pour Guy ;-)


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marlène.
    Mardi 11 Septembre 2012 à 16:28

    Hahaahaaa vous trouvez toujours moyen de vous en sortir! ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :