• Dimanche 25.11.12

    Dimanche 25.11.12 Notre cigogne a enfin trouvé un compagnon de route pour le retour

    Deux petites heures de route avant d’arriver à destination. Le temps n’est pas trop mauvais au départ mais plus les kilomètres défilent plus il change, les nuages envahissent le ciel et la pluie se met à tomber. Dans cette région australe avec le vent en plus, le froid est très vite glacial. Les paysages aussi changent, après les grandes prairies à perte de vue, le Sud du pays est montagneux. Passage du col Garibaldi 450m,  et on pénètre dans les derniers massifs de la cordillère des Andes, dont la neige recouvre ses sommets. On s’étonne de voir autant d’arbre mort, il semblerait que le responsable soit le castor. Cet animal a été introduit pour développer le commerce de la fourrure. Un gros échec, mais depuis le castor ayant aucun prédateur ici y prolifère. Il est responsable d’un déséquilibre important sur l’écosystème et provoque d’énormes dégâts. Une forte émotion nous gagne en arrivant aux portes d’Ushuaïa, le bout du monde …….. le bout de notre rêve. Quelle joie d’être arrivée à notre but, après 17400km  et à travers vents et marées …non, non là JE M’EGARE ,  je mélange avec le cap Horn qui se trouve à quelques miles d’ici. Mais quand même, notre aventure prend tout son sens, surtout lorsqu’on voit les navires en partance pour l’Antarctique, on se dit ….ben on est bien loin de chez nous J avec une larme au coin de l’œil . HOURA !!! On a réussi, on y EST !!!!! Tant de mal nous a été dit de cet endroit, qu’il ne valait pas la peine d’y aller, rien à voir etc … finalement on est bien surpris de trouver une petite ville sympa posée entre les montages et le canal Beagle. C’est clair, la masse touristique qui arrive chaque année, a bien changer cette destination de l’extrême. Avec ces nombreux magasins de sport on se croirait dans une station de ski. Faut dire que pour occuper tout ce monde, la ville propose de nombreuses activités ; randonnées, ski, kayak, sortie en mer ….  Le soleil apparait faiblement, mais la température est supportable … à pied. Une fois l’émotion passée et une bonne douche chaude, on file visiter le musée maritime. Installé dans les locaux de l’ancien bagne, il est finalement l’intérêt premier de la visite. La vie pénitentiaire y est très bien décrite, on imagine les conditions terribles de détentions. Des détenus « célèbres » y ont séjournés et surtout les prisonniers politiques durant la dictature argentine. Pour fêter cette journée, une grosse parilla accompagnée d’un vin argentin Mmmhhh !!!!!

     


  • Commentaires

    1
    tatamadelaine
    Mercredi 28 Novembre 2012 à 23:42

    NOUS SUIVONS REGULIEREMENT VOTRE VOYAGE QUEL COURAGE!!!! ET QUELLE AVENTURE.

    NOUS SOMME DE TOUT COEUR AVEC VOUS.MERCI POUR CES BELLE PHOTOS.

    tata made.

    2
    Le cousin
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 11:05

    Pfffffffffffffffffffffffffff.........et toujours pas une photo de Florent Pagny.....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :