• Mardi 04 / Mercredi 05 / Jeudi 06.11.12

    Mardi 04 / Mercredi 05.11.12/Jeudi 06.11.12

    Génial, de se réveiller à nouveau aux pieds de ces montagnes, dans ces beaux paysages andins. On retrouve à nouveau la route 40, pour rejoindre Bariloche. Une courte distance à parcourir pour la journée, on prend donc notre temps. Le vent à l’air de se calmer, mais le froid  donne envie de nous arrêter à midi pour un bon repas. A « el Bolson », devant un resto, mon embrayage me lâche. PPFFff !!!! Heureusement que Guy en a un dans sa caisse « magique ». Mais pas question de nous freiner, on va d’abord manger un bon lomo champignons et ensuite on s’attaque au changement du câble. Finalement, ayant déjà eu cette panne chez nous, en deux temps trois mouvements, ça y est ….on est repartis. Comme dans la région chilienne voisine, la route est fleurie de lupins et de genêts, une impression de rouler dans un jardin. Situé au bord du lago Nahuel Huapi, et au milieu de parc national, Bariloche est la destination phare de la région des lacs. Parait-il que c’est ici qu’on trouve le meilleur chocolat, et que les suisses y sont venus copier la recette, enfin…on ne veut pas polémiquer….c’est ce qui se raconte ici. Personnellement, en dehors des paysages cartes postales environnants, cette ville n’a pas le charme qu’on y attendait. On n’y passe qu’une seule nuit avant de rejoindre par la ruta de los siete lagos, San Martin de los Andes. Pour cela, on emprunte la route qui va au Chili, et on passe à quelques kilomètres de la frontière avant de bifurquer sur le nord. Dommage que le temps est aux nuages, et que les nombreux sommets sont cachés par la brume. Après un bout de route asphaltée, on retrouve de nouveau le ripio durant 60km sur les 110 que fait au total la route des lacs. Mais sans plainte, ce trajet est à couper le souffle, on longe des lacs et des torrents aux eaux verdâtres, un paysage sauvage et spectaculaire. C’est le paradis des pêcheurs, on voit des pickups immatriculés quelques fois de très loin, avec « cellule de vie » au-dessus, dans les recoins aux bords des lacs. Arrêt photo, à un point de vue sur une jolie cascade. De jeunes lycéens de Rosario, en voyage scolaire, interpellés viennent à notre rencontre pour en connaitre plus sur notre voyage. On passe un bon moment ensemble, à répondre à leurs multiples questions et à la séance photos incontournable. C’est cette spontanéité argentine qui nous fait craquer pour ce pays, ils sont vraiment adorables dans leur façon d’aborder les gens. Et de ces rencontres on en gardera de beaux souvenirs. La pluie s’est mise de la partie, avec les nombreux nids de poule remplis d’eau on est dans un état pitoyable. Après une bonne secousse, ma roue arrière se bloque, impossible d’avancer ou de reculer, je n’ose pas regarder de quoi ça vient, je crains le pire. Avec toutes ses secousses, le garde-boue arrière s’est arraché et s’est pris dans la roue. WOUAHH !!! j’ai eu chaud  ça aurait pu provoquer de gros dégâts. Sous une belle averse et à force de tirer et de pousser on libère la roue. C’est complètement trempé, qu’on arrive à San Martin de los Andes avec une seule idée ; trouver rapidement un hébergement.

     En apprend de tous côtés, que la neige s’est invitée dans notre région depuis quelques jours maintenant. C’est donc par solidarité, que nous passons ces deux jours sous la pluie  . On en profite pour revoir les motos, mettre le blog à jour, et prendre des nouvelles de la maison. Les filles commencent à s’impatienter de nous revoir. On sent à travers leurs messages qu’elles ont besoin de nous. Elles nous manquent également, il est temps de rentrer, ça y est ….on est prêt dans notre tête à prendre la route du retour


  • Commentaires

    1
    sabine68
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 10:50

    Salut vous deux,

    Je vous écrit actuellement de mon canapé car il fait bien meilleur à l'intérieur et par les velux on ne voit plus rien ; ils sont recouverts de neige c'est beau mais j'espère pas trop galère : une pensée pour les collègues de Guy qui vont enfin retester le matériel de déneigement.

    Ces endroits photographiés sont magnifiques mais il est temps de penser à rentrer car vous nous manquez énormément .

    gros gros bisous

    sab et pat

    2
    Le cousin
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 11:27

    Ouah sympa Sabine !

    Moi je me disais plutôt " j'ai l'impression qu'ils ont fait des rencontres là-bas, voire noué des liens d'amitié"

    Faut qu'ils en profitent......

     

    Bon, c'est pas le tout, Béa va bientôt rentrer du boulot, je file pelleter.....

    3
    Le cousin
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 11:29

    Sinon, c'est vraiment de la daube ces 650 GS. Vous z'auriez pris un bon Flat, pas de souci d'embrayage, de soupape, de vibrations......

     

    Aller, j'arrête...Super Tofs Sylvie, Super mécano Guy. Que du bonheur de parcourir le fil de vos aventures !

    4
    Weber Claude
    Vendredi 7 Décembre 2012 à 22:19

    He oui,

    Trop impatient de vous revoir, les amis. Certe sous la neige d'Alsace, mais cela a son charme. Toujours de superbes clichés, je m'en lasse pas. Bisous bisous à vous deux

    Claude.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :