• Samedi 22.09.12

    Samedi 22.09.12

    On charge les motos, on les repasse par la porte avec l’aide de 2 jeunes allemands et hop ! un nouveau départ direction Uyuni. Dimanche nous avons un circuit de 4 jours prévu avec Terra Andina à travers le désert Lipez et le salar. Descendre la ville (c’est déjà par rien) la prio 1 est de faire les pleins d’essence. A la 1er pompe le pompiste arrive en courant à notre rencontre pour nous dire qu’il n'y a plus d’essence. Bizarre L des voitures stationnées à la pompe qui font les pleins. Il nous dit qu’il termine mais qu’il n’y a plus d’essence, qu’on doit aller à la station suivant. Ok, on redémarre et on continu la route jusqu’à la prochaine. Là, même scénario ….aller à la prochaine. GRRR !!! On ne prend pas le risque de continuer sans les pleins de fait. Demi-tour, en passant devant le 1er pompiste il nous demande si c’est okay, je réponds que non et qu’il nous faut absolument 3 – 4 litres pour continuer, je lui précis qu’on ne veut pas de « facturas ». Du coup la situation change, d’accord pour les pleins mais à son tarif bien sûr. Pas trop le choix, faut faire avec. Les réservoirs pleins on peut enfin continuer notre route. Nous avons le droit à une toute nouvelle route jusqu’à Uyuni, elle vient d’être inaugurée et elle est payante même pour les motos cette fois-ci. On prend beaucoup de plaisir dans ces beaux virages de montagne sur plus de 150km, extraordinaire. Sauf quand une voiture surgit devant soi dans une courbe. De derrière je vois arriver la catastrophe, la voiture à l’extrême gauche fonce sur Guy. J’hurle dans l’intercom « attention », heureusement que Guy l’avait vu venir et déjà klaxon et plein phare font réagir au dernier moment le chauffeur. OUF ! Une belle trouille L Quelques kilomètres plus loin, un camion nous refait la même chose. Dorénavant, on serre au max à droite avant d’aborder les virages et surtout on réduit notre vitesse en voyant arriver des véhicules en face. C’est clair que rouler ici est très dangereux, surtout que tout le monde roule très vite sur ces nouvelles routes sans vraiment maitriser la vitesse. Une nouveauté pour eux qui on plus l’habitude des pistes. La première autoroute bolivienne est en construction, on craint pour les usagers, ça promet. Toujours des paysages merveilleux. Arriverons-nous à nous souvenir de toutes ces beautés ? Chaque jour de nouvelles découvertes, d’autres vallées les unes plus belles que les autres. Difficile de mettre tout cela en « boite », sans s’arrêter toutes les deux minutes. Uyuni au bord du salar ressemble à une ville de Far West, chaleur, sable et vent. Peu de circulation et de monde dans les rues. On sympathise avec un couple breton qui nous indique une bonne adresse pour le dîner. Aménagé dans une vieille grange,  « la loco » nous surprend avec sa carte française, du pastis à l’apéro et du Joe Dassin en fond musical durant toute la soirée. Ahhh ! La culture française rayonne bien loin ;-) Après le repas, un tri rapide de nos bagages car, nous allons abandonner les motos durant 4 jours à l’hôtel, pour circuler en 4x4 privé avec chauffer, du grand luxe pour visiter cet endroit unique au monde.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :